Message d'erreur

Notice : Undefined index: cvdc_section dans eval() (ligne 2 dans /data2/cvdc_public/sites/all/modules/contrib/custom_breadcrumbs/custom_breadcrumbs.module(1188) : eval()'d code).

Qui est l'observateur d'une épreuve de validation des compétences ?

Lundi, 20 Octobre, 2014 - 10:30

Homme du métier, il apporte une vue extérieure sur l’épreuve de validation des compétences. Il a une fonction d’assesseur et de délibérant: il observe le déroulement de l’épreuve de validation des compétences et participe à la délibération. 

L'observateur est le garant de la conformité de l’épreuve de validation des compétences.

Quelles sont les conditions pour être un observateur ?

Etre un professionnel du métier,

  • Ayant 4 ans d’expérience dans le métier,
  • Externe au Centre de validation des compétences,
  • Désigné par le responsable du Centre de validation.

Mr Carboni est observateur pour le Centre coach de Charleroi. Il est devenu observateur parce qu'il "aime son métier" et qu'il est "passionné". 

Quel est sont rôle ?

L'observateur doit observer le bon déroulement de l’épreuve dans sa globalité en vérifiant :

  • la conformité de l’épreuve à partir des points d’observation en complétant la check-list qui reprend la conformité des consommables et du matériel signalés dans le référentiel de validation des compétences ainsi que l’optimalisation du contexte environnemental lié à une épreuve de validation comme le bruit, l’organisation de l’espace, etc., 
  • la pertinence de l’épreuve en regard des critères et des indicateurs.

Il doit également observer le candidat en situation d’épreuve au moyen de la grille d’évaluation en :

  • observant la maîtrise des compétences et seulement les compétences reprises sur la copie de la grille d’évaluation,
  • observant la manière dont le candidat réalise la tâche (le processus mis en oeuvre et sa production) dans la perspective de participer à la délibération,
  • posant des questions au candidat sur le processus mis en oeuvre en présence de l’évaluateur,
  • notant les incidents techniques ou relationnels survenus durant l’épreuve.

L'observateur n'est pas tenu de rester pendant toute l'épreuve mais M. Carboni le fait. Il estime qu'il y a des choses à vérifier à tout moment.

Après l’épreuve, l’observateur intervient comme : délibérant. Pour M. Carboni,à la fin de l'épreuve est il important d'expliquer le résultats aux candidats, cela doit être concret. Les commentaires se font, dans le cas du coiffeur, en présence du modèle sur lequel les candidats ont travaillé.

L'observateur peut ensuite donner un avis sur la pertinence des critères et des indicateurs :

  • si les techniques demandées ne sont plus en usage et qu’il y a un écart entre l’épreuve et la réalité du marché de l’emploi, 
  • si cet écart fait l’objet d’un consensus au sein du secteur. Il signale s’il a rencontré une difficulté à observer la compétence sur base des indicateurs.

Mr Carboni fait également cette démarche: "Manier le coup de ciseau est important mais ce qui compte le plus c'est le résultat final". Il a donc fait des suggestions en ce sens pour améliorer l'épreuve de validation des compétences.

Être observateur dans une épreuve de validation, c’est apporter :

  • sa maîtrise du métier,
  • sa pratique du terrain,
  • sa connaissance de la profession et de sa réglementation,
  • son regard sur l’évolution du secteur.

Convaincu par la Qualité des épreuves et du Titre de compétence obtenu, l'observateur peut en faire la promotion dans son milieu de travail.

     IFAPME  Enseignement promotion sociale