Peintre industriel (m/f)

Appellations associées :

  • Préparateur de surface
  • Peintre construction navale/aéronautique
  • Peintre en atelier /cabine
  • Peintre sur métaux
  • Peintre au pistolet
  • Peintre de charpentes métalliques
  • Peintre industriel
  • Peintre industriel anticorrosion
  • Sableur sur métaux
  • Applicateur de coating

Définition du métier :

Le peintre industriel assure, sur base d’instructions verbales et/ou écrites, les opérations de traitement des surfaces jusqu’à l’application d’une ou plusieurs couche(s) de finition dans le but d’apporter une protection optimale contre les dégradations ou la corrosion des pièces ou structures métalliques.  Il intervient sur des ouvrages tels que citernes, tuyauteries, torchères, tours de distillation, réservoirs, grues, ouvrages d’art (ponts, écluses, viaducs), gazomètres, toitures, ferronneries,menuiseries métalliques, charpentes, pylônes, moyens de transport, …. en ayant recours à diverses techniques et en fonction de la nature des travaux à exécuter.

Il travaille dans le respect des consignes en vigueur, des règles de sécurité d’hygiène et d’environnement.

Compétences liées à ce métier

Réaliser le traitement manuel de la surface d'une pièce métallique

Quelles compétences seront vérifiées lors de l’épreuve ?

Installer et approvisionner son poste de travail

  •         Respecter les consignes de sécurité et d’environnement (EPI – EPC)
  •         Installer les protections, les clôtures et la signalisation de chantier.
  •         Utiliser des échafaudages, des échelles.
  •         Utiliser des nacelles.
  •         Choisir l’outillage et les équipements adéquats nécessaires à l’activité.
  •         Vérifier l’état d’une installation (poste de sablage, poste de pistolage…) avant le début du travail.
  •         Acheminer sur le poste de travail l’outillage, l’équipement et la matière première.
  •         Prélever la quantité de matière d’oeuvre nécessaire au travail à réaliser.
  •         Estimer les risques d’insécurité.
  •         Eliminer les risques d’insécurité que le travailleur sait résoudre lui-même.
  •         Signaler les risques d’insécurité que le travailleur ne sait pas résoudre lui-même

Identifier la nature du support et son état

  •         Vérifier la nature des matériaux constituant le support.
  •         S’assurer de la pertinence des instructions techniques d’exécution (y compris conditions climatiques et point de rosée… ).
  •         Protéger les parties qui ne sont pas à traiter
  •         Masquer les parties qui ne sont pas à traiter.
  •         Installer les protections.
  •         Déposer les éléments qui ne sont pas à traiter

Préparer les surfaces à traiter (prêtes à peindre)

  •         Dégraisser le support.
  •         Décaper le support.
  •         Phosphater le support.
  •         Passiver le support.
  •         Projeter des abrasifs en atelier.
  •         Projeter des abrasifs sur chantier.
  •         Dérouiller manuellement le support.
  •         Dérouiller mécaniquement le support.
  •         Mastiquer les parties de support à colmater.
  •         Préparer les surfaces au plasma.
  •         Contrôler l’état du support par rapport à la référence imposée (S…).
  •         Travailler l’état du support jusqu’au degré imposé (S…).
  •         Assurer la propreté du support avec le moyen approprié.

Appliquer les produits au pinceau et/ou au rouleau manuellement

  •         Préparer les produits à appliquer dans le respect des fiches techniques.
  •         Appliquer l’épaisseur de peinture imposée en surface plane.
  •         Appliquer l’épaisseur de peinture imposée en surface de forme complexe.
  •         Contrôler l’épaisseur humide du produit appliqué.
  •         Respecter le degré de finition imposé.
  •         Effectuer des retouches.

Nettoyer et ranger son poste de travail

  •         Nettoyer le matériel.
  •         Ranger le matériel.
  •         Remettre les produits aux emplacements prévus.
  •         Evacuer les déchets aux endroits appropriés.
  •         Nettoyer l’outillage individuel.
  •         Ranger l’outillage individuel.

Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel

  •         Signaler les défectuosités aux installations collectives (échafaudages, signalisation chantier,…).
  •         Veiller au bon état de fonctionnement des machines.

Sur base de quels critères le jury jugera-t-il votre travail ?

  •     La connaissance de base préalable est pertinente
  •     Le travail de préparation du support est de qualité
  •     Le travail de préparation du produit est de qualité
  •     Le travail de peinture est de qualité
  •     La sécurité est respectée

Durée de l'épreuve

    La durée de l’épreuve de validation est fixée à quatre heures.

 

Réaliser le traitement par pistolage d'une surface métallique

Quelles compétences seront vérifiées lors de l’épreuve ?

Installer et approvisionner son poste de travail

  • Respecter les consignes de sécurité et d’environnement (EPI – EPC)
  • Installer les protections, les clôtures et la signalisation de chantier.
  • Utiliser des échafaudages, des échelles.
  • Utiliser des nacelles.
  • Choisir l’outillage et les équipements adéquats nécessaires à l’activité.
  • Vérifier l’état d’une installation (poste de sablage, poste de pistolage…) avant le début du travail.
  • Acheminer sur le poste de travail l’outillage, l’équipement et la matière première.
  • Prélever la quantité de matière d’oeuvre nécessaire au travail à réaliser.
  • Estimer les risques d’insécurité.
  • Eliminer les risques d’insécurité que le travailleur sait résoudre lui-même.
  • Signaler les risques d’insécurité que le travailleur ne sait pas résoudre lui-même.

Identifier la nature du support et son état

  • Vérifier la nature des matériaux constituant le support.
  • S’assurer de la pertinence des instructions techniques d’exécution (y compris conditions climatiques et point de rosée… ).

Protéger les parties qui ne sont pas à traiter

  • Masquer les parties qui ne sont pas à traiter.
  • Installer les protections.
  • Déposer les éléments qui ne sont pas à traiter.

Préparer les surfaces à traiter (prêtes à peindre)

  • Dégraisser le support.
  • Décaper le support.
  • Phosphater le support.
  • Passiver le support.
  • Projeter des abrasifs en atelier.
  • Projeter des abrasifs sur chantier.
  • Dérouiller manuellement le support.
  • Dérouiller mécaniquement le support.
  • Mastiquer les parties de support à colmater.
  • Préparer les surfaces au plasma.
  • Contrôler l’état du support par rapport à la référence imposée (S…).
  • Travailler l’état du support jusqu’au degré imposé (S…).
  • Assurer la propreté du support avec le moyen approprié.

Appliquer les produits au pistolet

  • Préparer les produits à appliquer dans le respect des fiches techniques.
  • Calculer l’épaisseur humide à appliquer en fonction du mélange des produits.
  • Appliquer l’épaisseur de peinture imposée en surface plane.
  • Appliquer l’épaisseur de peinture imposée en surface de forme complexe.
  • Contrôler l’épaisseur humide du produit appliqué.
  • Respecter le degré de finition imposé.
  • Effectuer des retouches.

Nettoyer et ranger son poste de travail

  • Nettoyer le matériel.
  • Ranger le matériel.
  • Remettre les produits aux emplacements prévus.
  • Evacuer les déchets aux endroits appropriés.
  • Nettoyer l’outillage individuel.
  • Ranger l’outillage individuel.

Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel

  • Signaler les défectuosités aux installations collectives (échafaudages, signalisation chantier,…).
  • Veiller au bon état de fonctionnement des machines.

Sur base de quels critères le jury jugera-t-il votre travail ?

  • La connaissance de base préalable est pertinente
  • Le travail de préparation est de qualité
  • Le réglage de l’installation de pistolage est optimal
  • Le travail de peinture est de qualité
  • L’entretien des équipements est complet
  • La sécurité est respecté

Durée de l'épreuve

La durée de l’épreuve de validation est fixée à quatre heures.

Préparer mécaniquement la surface d'une pièce métallique

Quelles compétences seront vérifiées lors de l’épreuve ?

Installer et approvisionner son poste de travail

  • Respecter les consignes de sécurité et d’environnement (EPI – EPC)
  • Installer les protections, les clôtures et la signalisation de chantier.
  • Utiliser des échafaudages, des échelles.
    Utiliser des nacelles.
  • Choisir l’outillage et les équipements adéquats nécessaires à l’activité.
  • Vérifier l’état d’une installation (poste de sablage, poste de pistolage…) avant le début du travail.
  • Acheminer sur le poste de travail l’outillage, l’équipement et la matière première.
  • Prélever la quantité de matière d’oeuvre nécessaire au travail à réaliser.
  • Estimer les risques d’insécurité.
  • Eliminer les risques d’insécurité que le travailleur sait résoudre lui-même.
  • Signaler les risques d’insécurité que le travailleur ne sait pas résoudre lui-même.

Identifier la nature du support et son état

  • Vérifier la nature des matériaux constituant le support.
  • S’assurer de la pertinence des instructions techniques d’exécution (y compris conditions climatiques et point de rosée… ).

Protéger les parties qui ne sont pas à traiter

  • Masquer les parties qui ne sont pas à traiter.
  • Installer les protections.
  • Déposer les éléments qui ne sont pas à traiter.

Préparer les surfaces à traiter (prêtes à peindre)

  • Dégraisser le support.
  • Décaper le support.
  • Phosphater le support.
  • Passiver le support.
  • Projeter des abrasifs en atelier.
  • Projeter des abrasifs sur chantier.
  • Dérouiller manuellement le support.
  • Dérouiller mécaniquement le support.
  • Mastiquer les parties de support à colmater.
  • Préparer les surfaces au plasma.
  • Contrôler l’état du support par rapport à la référence imposée (S…).
  • Travailler l’état du support jusqu’au degré imposé (S…).
  • Assurer la propreté du support avec le moyen approprié.

Nettoyer et ranger son poste de travail

  • Nettoyer le matériel.
  • Ranger le matériel.
  • Remettre les produits aux emplacements prévus.
  • Evacuer les déchets aux endroits appropriés.
  • Nettoyer l’outillage individuel.
  • Ranger l’outillage individuel.

Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel

  • Signaler les défectuosités aux installations collectives (échafaudages, signalisation chantier,…).
  • Veiller au bon état de fonctionnement des machines.

Sur base de quels critères le jury jugera-t-il votre travail ?

  • La connaissance de base préalable est pertinente
  • La connaissance des abrasifs est acquise
  • L’installation de l’unité mobile de sablage de chantier est complète
  • Le travail de sablage est de qualité
  • Les EPI sont portés
  • La sécurité de l’unité mobile de sablage de chantier est respectée

Durée de l'épreuve

La durée de l’épreuve de validation est fixée à deux heures.

Réaliser un traitement de surface par projection de métal en fusion

Quelles compétences seront vérifiées lors de l’épreuve ?

Installer et approvisionner son poste de travail

  • Respecter les consignes de sécurité et d’environnement (EPI, EPC).
  • Installer les protections, les clôtures et la signalisation de chantier.
  • Utiliser des échafaudages, des échelles.
  • Utiliser des nacelles.
  • Choisir l’outillage et les équipements adéquats nécessaires à l’activité.
  • Vérifier l’état d’une installation (poste de sablage, poste de pistolage…) avant le début du travail.
  • Acheminer sur le poste de travail l’outillage, l’équipement et la matière première.
  • Prélever la quantité de matière d’oeuvre nécessaire au travail à réaliser.
  • Estimer les risques d’insécurité.
  • Eliminer les risques d’insécurité que le travailleur sait résoudre lui-même.
  • Signaler les risques d’insécurité que le travailleur ne sait pas résoudre lui-même.

Identifier la nature du support et son état

  • Vérifier la nature des matériaux constituant le support.
  • S’assurer de la pertinence des instructions techniques d’exécution (y compris conditions climatiques et point de rosée… ).

Protéger les parties qui ne sont pas à traiter Masquer les parties qui ne sont pas à traiter.

  • Installer les protections.
  • Déposer les éléments qui ne sont pas à traiter.

Préparer les surfaces à traiter (prêtes à peindre)

  • Dégraisser le support.
  • Décaper le support.
  • Phosphater le support.
  • Passiver le support.
  • Projeter des abrasifs en atelier.
  • Projeter des abrasifs sur chantier.
  • Dérouiller manuellement le support.
  • Dérouiller mécaniquement le support.
  • Mastiquer les parties de support à colmater.
  • Préparer les surfaces au plasma.
  • Contrôler l’état du support par rapport à la référence imposée (S…).
  • Travailler l’état du support jusqu’au degré imposé (S…).
  • Assurer la propreté du support avec le moyen approprié.

Réaliser des travaux de revêtement spéciaux de métallisation

  • Régler les différents paramètres (vitesse d’avancement du fil, débits des gaz, …).
  • Respecter les procédures d’allumage et d’extinction.
  • Métalliser des pièces en déposant les épaisseurs imposées.
  • Respecter le temps de dégazage avant colmatage.
  • Dépoussiérer la zone métallisée.
  • Appliquer la couche de colmatage.

Nettoyer et ranger son poste de travail

  • Nettoyer le matériel.
  • Ranger le matériel.
  • Remettre les produits aux emplacements prévus.
  • Evacuer les déchets aux endroits appropriés.
  • Nettoyer l’outillage individuel.
  • Ranger l’outillage individuel.

Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel

  • Signaler les défectuosités aux installations collectives (échafaudages, signalisation chantier,…).
  • Veiller au bon état de fonctionnement des machines.

Sur base de quels critères le jury jugera-t-il votre travail ?

  • La connaissance de base préalable est pertinente
  • La connaissance du traitement après la métallisation est pertinente
  • Les essais de tir sont réalisés
  • Le travail de métallisation est de qualité
  • Les consignes sont suivies
  • La sécurité est respectée

Durée de l'épreuve

La durée de l’épreuve de validation est fixée à une heure.

Réaliser le traitement par pistolage d'un subjectile

Quelles compétences seront véfifées lors de l'épreuve?

Installer et approvisionner son poste de travail

  • Respecter les consignes de sécurité et d’environnement (EPI – EPC)
  • Installer les protections, les clôtures et la signalisation de chantier.
  • Choisir l’outillage et les équipements adéquats nécessaires à l’activité.
  • Vérifier l’état d’une installation (poste de sablage, poste de pistolage) avant le début du travail.
  • Acheminer sur le poste de travail l’outillage, l’équipement et la matière première.
  • Prélever la quantité de matière d’oeuvre nécessaire au travail à réaliser.
  • Signaler les risques d’insécurité que le travailleur ne sait pas résoudre lui-même.

Identifier la nature du support et son état

  • Vérifier la nature des matériaux constituant le support.
  • S’assurer de la pertinence des instructions techniques d’exécution (y compris conditions climatiques et point de rosée).

Protéger les parties qui ne sont pas à traiter

  • Masquer les parties qui ne sont pas à traiter.
  • Installer les protections.

Préparer les surfaces à traiter (prêtes à peindre)

  • Dégraisser le support.
  • Dérouiller manuellement le support.
  • Contrôler l’état du support par rapport à la référence imposée.
  • Travailler l’état du support jusqu’au degré imposé.
  • Assurer la propreté du support avec le moyen approprié.

Appliquer les produits au pistolet

  • Préparer les produits à appliquer dans le respect des fiches techniques.
  • Calculer l’épaisseur humide à appliquer en fonction du mélange des produits.
  • Appliquer l’épaisseur de peinture imposée en surface plane.
  • Appliquer l’épaisseur de peinture imposée en surface de forme complexe.
  • Contrôler l’épaisseur humide du produit appliqué.
  • Respecter le degré de finition imposé.
  • Effectuer des retouches.

Nettoyer et ranger son poste de travail

  • Nettoyer le matériel.
  • Ranger le matériel.
  • Remettre les produits aux emplacements prévus.
  • Evacuer les déchets aux endroits appropriés.
  • Nettoyer l’outillage individuel.
  • Ranger l’outillage individuel.

Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel

  • Veiller au bon état de fonctionnement des machines.

Sur base de quels critères le jury jugera-t-il votre travail?

  • La connaissance de base préalable est pertinente
  • Le travail de préparation est de qualité
  • Le réglage de l’installation de pistolage est optimal
  • Le travail de peinture est de qualité
  • L’entretien des équipements est complet
  • La sécurité est respectée

Durée de l'épreuve

L’épreuve dure 4 heures, formalités d’accueil et lecture des consignes non comprises.

 

Centres agréés pour ce métier

Épreuves de validation

Le 11.12.2018 de 8:00 à 16:30 Epreuve de validation Réaliser le traitement manuel de la surface d'une pièce métallique Centre de Compétence Forem - Pigments Place(s) disponible(s)
     IFAPME  Enseignement promotion sociale