Message d'erreur

Notice : Undefined index: cvdc_section dans eval() (ligne 2 dans /data2/cvdc_public/sites/all/modules/contrib/custom_breadcrumbs/custom_breadcrumbs.module(1188) : eval()'d code).

25.000 Titres de compétence ont été délivrés: bilan, témoignages et perpectives

Jeudi, 21 Avril, 2016 - 11:15

A l’heure où l’Europe encourage les systèmes de reconnaissance des compétences, quels sont les acquis, les enjeux, et les perspectives de la validation des compétences en Belgique francophone ? 

Ces questions étaient au programme de la journée « La validation des compétences, ça roule ! Comment ? », organisée ce 19 avril à Namur par le Consortium de validation des compétences, en présence de la Ministre de l’Emploi et de la Formation, Eliane Tillieux, et du représentant de la Ministre de l’Enseignement de Promotion sociale, Isabelle Simonis

Massimo a eu l'honneur de recevoir le 25.000e Titre de compétence. Passionné de mécanique automobile depuis tout petit, il faisait  l'entretien des voitures de ses parents à 15 ans. Il a travaillé dans des concessions dans le service après- vente mais sa passion c'est la mécanique. Le Titre de compétence pour le métier de mécanicien d'entretien des voitures particulières, qu'il a obtenu au Centre IFAPME de Charleroi, devrait l'aider à trouver un emploi dans qui correspond plus à ses envies.

Depuis le lancement du dispositif en 2003, plus de 25.000 Titres ont été délivrés dans 39 métiers et via 47 Centres de validation des compétences à Bruxelles et en Wallonie. Un peu plus de 60% des personnes ayant décroché un Titre étaient des chercheurs d’emploi peu qualifiés. 

"Les chiffres sont très encourageants et prouvent que ce dispositif est un réel outil  en tant qu'accélérateur d'emplois" a  déclaré Eliane Tillieux. La ministre a souligné trois points importants relatifs à cette réussite: la synergie entre les divers partenaires, le sérieux et le bon sens.

Découvrez le passage dans le JT de RTL et le podcast de Soir première et les photos de la journée et la vidéo des témoignages de patrons et candidats

L’avis des candidats et des patrons

Le Titre de compétence joue un rôle particulier dans le parcours professionnel d’une personne. Preuve officielle de la compétence, renforcement de l’estime de soi, reprise d’une formation avec dispense, mise à l’emploi, sont quelques-uns des effets du Titre de compétence. Ainsi pour Adamou, ouvrier polyvalent dans le secteur tertiaire, « de nombreuses personnes ont des compétences qu’ils n’arrivent pas à valoriser sur le marché de l’emploi. La validation donne l’opportunité de le faire et d’avancer dans la vie. Cela vous donne des ailes. » Amadou a ainsi validé ses compétences dans le Centre validation des compétences EPS de Liège pour reprendre une formation à l’IFAPME avec dispense.

Les chefs d’entreprise voient aussi un avantage au dispositif. Damien Taillard, patron de deux boulangeries dans la région de Liège, a engagé un ouvrier boulanger-pâtissier grâce à son Titre de compétence. Quant à Séverine Flahaux, accompagnatrice sociale chez Natise (entreprise de Titre Service d’insertion à Namur), elle perçoit le Titre de compétence comme un outil de référence lors d’un recrutement, mais aussi un élément important pour l’estime de la personne dans un parcours d’insertion. Elle estime par ailleurs que les Titres de compétence obtenus par ses employés améliorent l’image de l’entreprise auprès de ses clients. Pour Christine Godard, les Titres de compétence vont permettre à une personne, article 60 au CPAS de Herve de devenir responsable adjoint au service d'entretien suite à l'intégration de la Circulaire Furlan dans les statut du CPAS.

Quelques perspectives

Dans le cadre du Fonds social européen, du Plan Marshall et du Plan 2025, divers projets sont en cours tels que le développement d’une nouvelle approche par dossier (Le candidat doit prouver par des exemples concrets et illustrés des situations de travail). Par ailleurs, l’optimalisation du service au public est une priorité, avec une mise en œuvre d’un maximum d’unités de compétences, l’élargissement de l’offre à de nouveaux métiers - notamment les métiers d’avenir ou en évolution – mais aussi une plus grande intégration du dispositif de Validation des compétences dans les outils d’identification des compétences et les parcours des individus (reprise en formation, modules de renforcement, …). Grâce aux nombreuses collaborations avec les secteurs professionnels, plusieurs nouveaux métiers seront proposés en 2016 à Bruxelles et/ou en Wallonie tels que tuteur en entreprise, esthéticien(ne), barman/barmaid, garçon/serveuse restaurant, premier chef de rang, …

Découvrez la présentation de la matinée (Bilan, témoignages et perspectives) et la présentation de l'après midi (destinée aux professionnels en contact avec les entreprises ou les candidats) ainsi que le communiqué et le dossier de presse 

     IFAPME  Enseignement promotion sociale