Message d'erreur

Notice : Undefined index: cvdc_section dans eval() (ligne 2 dans /data2/cvdc_public/sites/all/modules/contrib/custom_breadcrumbs/custom_breadcrumbs.module(1188) : eval()'d code).

Le secteur de l'industrie technologique renforce ses collaborations pour valoriser les compétences

Lundi, 6 Juin, 2016 - 10:15

Ce 3 juin à Tihange, les partenaires sociaux du secteur technologique (IFPM ouvriers Asbl), le Consortium de validation des compétences (CVDC) et le Service francophone des métiers et des qualifications (SFMQ) ont signé officiellement une convention sectorielle spécifique, en présence de la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, de la Ministre de l’Emploi et de la Formation, Eliane Tillieux, et du représentant de la Ministre de l’Enseignement de Promotion sociale, Isabelle Simonis
 
Ce sont les partenaires sociaux sectoriels qui introduisent les demandes de métiers auprès du CVDC et du SFMQ, ce qui garantit une cohérence par rapport au marché du travail et le respect des normes techniques sectorielles. Une attention particulière est accordée aux métiers d’avenir et en pénurie. Les conventions spécifiques sont signées à la suite des conventions sectorielles cadre entre les secteurs, la Région Wallonne et la Communauté française. 
 
L’objectif de cette convention spécifique est ainsi notamment de produire des profils métiers, des profils de formation ou de validation des compétences. Ceci en veillant à la qualité et la conformité entre les profils de formation et de certification chez l’ensemble des opérateurs de formation, d’enseignement et de validation des compétences. Ces collaborations visent à améliorer la lisibilité des profils entre les opérateurs et pour le grand public. Les partenaires travailleront également au renforcement de la valeur du Titre de compétence sur le marché du travail et sa promotion. 
 
Pour Thierry CASTAGNE, Directeur général Agoria Wallonie et Président de l’IFPM, le secteur participe depuis de nombreuses années au développement des métiers, ainsi qu’aux projets innovants tels que la possibilité de valider les compétences des Tuteurs en entreprise. 5 des métiers disponibles à la validation des compétences sont des métiers en pénurie. Pour les entreprises plus particulièrement cela peut être un véritable outil de référence lors d’un recrutement interne ou externe pour l’optimalisation d’un parcours de formation.
 
Le Gouvernement wallon a toujours le même objectif central pour la Ministre Eliane TILLIEUX : accroître le taux d’emploi en Wallonie, le dispositif de la Validation des compétences prend une importance capitale, car pouvoir reconnaître et faire reconnaître les acquis d’apprentissages non-formels et informels, c’est valider des parcours de terrain, c’est faire décoller des carrières et des vies !
 
Pour la Ministre Isabelle SIMONIS,  « il est essentiel de faciliter la reconnaissance de l’expérience, des acquis formels ou informels des travailleurs et chercheurs d’emploi et ce, afin de leur permettre de s’intégrer pleinement sur le marché du travail ou de reprendre des études. Grâce à ce type de convention, l’Enseignement de promotion sociale, qui s’adresse plus particulièrement aux adultes, peut faire valoir la reconnaissance de compétences acquises antérieurement et accélérer ainsi le parcours des étudiants vers le diplôme ou la qualification ».
 
La Ministre Marie-Martine SCHYNS voit dans le travail du SFMQ le lien indispensable avec le monde de l’entreprise. La Certification Par Unités traduit, pour l’Enseignement, le profil de formation et permet une meilleure adéquation entre ce qui est appris à l’école et ce qui est demandé dans l’entreprise. Le Pacte Pour un Enseignement d’Excellence encouragera ces liens qui permettent à l’enseignement qualifiant de jouer pleinement son rôle.
 
Les candidats peuvent actuellement faire valider leurs compétences dans 9 métiers pour le secteur technologique dont 5 pour des métiers d’avenir ou en pénurie : le technicien en système d’usinage, le tôlier industriel, le mécanicien automaticien, mécanicien d’entretien industriel, tuyauteur industriel. Un peu plus de 60% des personnes ayant décroché un Titre étaient des chercheurs d’emploi peu qualifiés. 5 techniciens en système d’usinage ont également reçu officiellement ce 3 mai, leur Titre de compétence intitulé : Poser sur un ensemble électro-pneumatique un diagnostic de dysfonctionnement avec remise en état et contrôle fonctionnel
 
Le Service francophone des Métiers et des Qualifications (SFMQ) est chargé d'organiser la production des Profils métiers et des Profils de formation. Le SFMQ  doit permettre aux acteurs de l'emploi, de l'enseignement, de la formation et de la validation de bénéficier d'un langage commun et de références communes pour permettre un apprentissage tout au long de la vie. Cette convention officialise et vise à rendre pérennes les liens déjà existants entre les institutions. Le secteur de l’industrie technologique et des constructions métalliques mécaniques et électriques s’engage ainsi à aider le SFMQ dans la rédaction des profils métiers qui relèvent de sa compétence. En contrepartie, le SFMQ s’engage à rédiger les profils demandés dans des délais raisonnables pour faire en sorte que les futurs travailleurs du secteur possèdent les compétences requises pour exercer un métier. Cette démarche garantit au secteur de trouver dans un futur proche des travailleurs compétents et aux gens formés d’augmenter leur employabilité sur le marché du travail.
 
L'IFPM ouvrier Asbl est un fonds sectoriel de formation pour le secteur technologique. A ce titre, ses missions consistent à promouvoir, à soutenir et à développer la formation des travailleurs, présents ou à venir, ainsi qu'à assurer la promotion des métiers sectoriels.

Découvrez- ici les photos de l'évènement

 

     IFAPME  Enseignement promotion sociale